2 nov.
9 nov.

Dégustation de vins et fromages


2 novembre 2019 de 20h30 à 23h30 à la Sala Paco Cuadrado (Bar Ateneo)

La Taberna del Ateneo organise ce samedi une dégustation de vins et fromages


Plus d'informations



Groupe de photographie de réunion mensuelle. Thème du mois "BODEGONES"



4 novembre 2019 de 20h00 à 22h00 à la Sala Paco Cuadrado (Bar Athenaeum)

Salut tout le monde
Nous nous retrouvons au mois de novembre sur le thème "BODEGONES".
En principe, nous nous voyons avec un thème qui, à partir du classicisme, nous mènera à des propositions novatrices ...
Des natures mortes de la peinture à l'extérieur naturel.
Plus donné à l'étude de la lumière, dans un espace, pas du tout "mort" ...
Comme toujours, la session est ouverte à toutes les personnes curieuses ou intéressées.
Salutations

Plus d'informations



Rencontre littéraire avec Rocío Hernández Triano, poète



5 novembre 2019 de 20h à 22h

C'est une RENCONTRE OUVERTE à tous les passionnés de POÉSIE et de LITTÉRATURE d'Athénée, de Mairena, d'Aljarafe et de Séville.


Après la rencontre en octobre avec Ana Isabel Alvea, qui a été un réel plaisir, nous avons poursuivi notre chemin de rencontre avec des personnes qui utilisent le mot comme arme principale, peut-être une arme chargée d’ avenir , mais certainement une âme pleine de présent .
NOVEMBRE, notre rencontre littéraire aura lieu avec Rocío Hernández Triano, poète.
Ces réunions organisées par le «groupe littéraire» sont OUVERTES À TOUS.
Rocío Hernández Triano
Il est né à Séville en 1976. Il a obtenu le Prix extraordinaire de licence en philologie hispanique de l'Université de Séville. Elle est professeur de langue et littérature espagnoles. Il a publié, en tant que co-auteur, des manuels sur ce sujet. Il a également enseigné divers ateliers et cours de création littéraire, et participe généralement à différentes associations culturelles liées à la transmission du mot poétique.
Il a publié les recueils de poésie Wind of Knives (Ediciones En Huida, Séville, 2010), Equilibristas (Ultramarina Cartonera & Digital, Séville, 2010) et Les êtres fragiles (Torremozas, Madrid, 2013) avec lesquels il a remporté le XXX Prix de la poésie. Carmen Count . Il a également remporté le XXXIV Prix de poésie Ciudad de Badajoz avec son dernier livre Pisar cieno (Algaida, 2016).

Plus d'informations

FILE_CUP. Utilisation et abus des espaces publics



6 novembre 2019 @ 20h15 à 22h15 à Ateneo Sala Rolando

Collègues de Cup-Edge:

Comme je ne pouvais pas participer à la September Cup-Edge et que vous avez choisi ce thème que j'ai proposé il y a quelque temps, pour voir si par écrit je vous disais l'idée que j'avais et que je ne pourrais pas clarifier ...
Je ne crois pas que cette question soit une «question théorique», mais un problème d’expérience sur lequel partager sincèrement ce que nous voyons, faisons ou souffrons dans cette société dans laquelle nous sommes. Je pense qu'il est important de voir cette réalité complexe, de la juger entre tous avec une compréhension des différentes positions et de mettre en évidence des indices ACTION réalistes à notre niveau personnel, collectif et institutionnel ...
Aujourd'hui, tout le monde invoque la "LIBERTÉ D'EXPRESSION" comme s'il s'agissait d'un ensemble de "droits intouchables" et, en même temps, du droit de ne pas être dérangé, empêché, restreint, coupé, etc. pour les libertés que d'autres ont ou prennent. Comment harmoniser certaines positions? Jusqu'où va la "démocratie", si souvent confondue avec la "mémocratie"? Jusqu'où va l'utilisation de l'histoire ou l'exemple d'autres peuples?
Regardons quelques situations où cette confrontation se produit:
* Evénements massifs "traditionnels": foires et festivals, processions, etc.
* Manifestations lors de luttes syndicales, avec coupures de routes, de ponts, etc. à travers lesquels circulent des citoyens non intéressés ...
* Grèves dans les services publics: transports, nettoyage, eau, électricité, etc.
* Démonstrations «civiles», par exemple:
* l'affaire Hong Kong;
* les "gilets jaunes" en France;
* manifestations d'indépendance ou anti-indépendance en Catalogne;
* protestations contre des décisions judiciaires (par exemple "prisonniers politiques ou prisonniers politiques"; condamnations, expulsions ...)
* pressions massives devant le siège de l'agence;
* les manifestations de jeunes contre le réchauffement climatique;
* ou aussi à des fins récréatives, culturelles ...
ETC.ETC.
Lorsque tout se produit dans des proportions supportables, nous invoquons notre patience, notre endurance, notre respect ou même notre soutien, mais lorsque leurs proportions nous font du mal, nous nous révoltons.
Il ne peut donc s'agir d'un travail sur la législation ou l'éthique en faveur de la liberté d'expression des personnes et des groupes, ni sur les compétences, utilisées ou non par les autorités compétentes pour canaliser ou interdire certaines utilisations de l'espace public.
Il s’agit de réfléchir, à partir de notre dialogue, toujours critique, respectueux et fondé, à l’utilisation et / ou à l’abus d’espaces publics (rues, places, ponts, zones voisines de maisons, etc.) en rappelant ce qui se passe à cet égard: autour de nous, voyons-le plus ou moins flashy, habitué, choquant, etc. insister sur des pratiques qui expriment une liberté légitime mais peuvent nuire aux autres citoyens ...
- Et une attention particulière aux programmes de bruit, apparemment rassemblés dans les ordonnances respectives, mais négligés par tous!
Où tirer? DAGIALOGUEMOS, alors.
Et si nous le voyons réalisable, laissez-nous tirer nos conclusions à ceux qui peuvent et devraient faire quelque chose à ce sujet.
Merci pour votre patience et votre compréhension.
Enrique Robles
Plus d'informations

Athenaeum Chorale Group



7 novembre 2019 de 18h00 à 20h00 à la Sala Rolando

Ce chœur, qui a parcouru deux ans et demi, a changé de composition et compte actuellement 17 participants.

La chorale est toujours dirigée par Irene Román et est coordonnée par Ada Maesso.
La photo date de ce mois d'octobre 2019.
Plus d'informations

Réunion de groupes participant à l'hommage à la lune



7 novembre 2019 @ 20h00 à 21h30 à Sala Rolando

Ensemble, nous allons commencer à organiser et à planifier cet événement dont le seul objectif est que nous passions du bon temps en appréciant la contribution que chaque groupe peut apporter à cet effet.

Plus d'informations

Théâtre "Entre le précaire et l'amour d'un petit mouton en peluche"



8 novembre 2019 @ 21h00 à 22h30 à Ateneo Sala Rolando

Après le travail, il y aura un "forum" dans lequel le "joker" invite la réflexion et le débat entre les membres du public afin de trouver une solution pouvant être appliquée à notre vie quotidienne. Certaines personnes présentes dans l'auditoire peuvent entrer sur les lieux pour montrer ce qu'elles seraient dans des situations représentées. Par conséquent, le public est aussi le protagoniste, c'est lui qui a entre les mains la fin de ce qui a été vu et résolu dans la salle; De cette façon, le spectacle finira par être une répétition pour faire face aux circonstances à risque que traverseront les personnages de cette œuvre.


Un clown errant, au beau milieu de sa vie expulsée, trouve un fidèle compagnon, Molly (la petite brebis en peluche), qui rendra ses jours difficiles dans la rue moins solitaires et monotones: même s’il est peut-être trop tard »
Luis Sosa Berlanga (Caracas, Venezuela 1987) est acteur, danseur et professeur de théâtre. Après sa formation en philosophie aux universités de Saragosse et de Séville, comment étudier la spécialité de la danse contemporaine au conservatoire Antonio Ruiz Soler (Séville); il est décidé de se lancer dans les petites scènes de Séville, avec des œuvres qui passent du clown ("clownifier nos légumes" dans le duo "Enclowstrados" avec Mel Constain 2016), au théâtre pour enfants ("histoires de saut" dans le duo "la caresse du hérisson "avec Gis Mariblanca 2016), au" théâtre des opprimés "(" Le travail nous rend-il libres? "avec le groupe" Teatreros Jartibles "2017); ou même, profitez de sa formation de clown et de "théâtre d'opprimés" pour créer une pièce reprenant plusieurs de ses éléments: "Entre le précaire et l'amour d'un mouton farci" (d'octobre 2014 au date), qui montre sa polyvalence et sa créativité pour aborder les problèmes sociaux accompagnés de sa partenaire Molly, la petite brebis; de la problématisation et de la médiation, pour donner la parole aux téléspectateurs.

Sa formation comprend divers professionnels des arts de la scène basés à Séville et dans d'autres parties de la géographie espagnole: Mané Solano, Tatina Sanchez Garland, Javier Durán, "Le clown Síndorme", Ana Continente, Piermario Salerno, JM Mudarra, Patricia Trujillo, entre autres. . De même, il enseigne les ateliers de clowns depuis 2013, ainsi que "le théâtre des opprimés" depuis 2015, dans plusieurs salles de Séville et lors de ses séjours d'été depuis 2015 à la Fundación Escuela de Solidaridad (Sierra Elvira-Atarfe, Grenade). ), réalisant des performances, des ateliers, tels que diriger des œuvres avec des membres de la communauté: la pièce de théâtre "Cech: une histoire avec un visage" (2015), et une "bibliothèque humaine" (2016).
Plus d'informations

HOMMAGE À LA CHANSON PROTEST ET CRITIQUE SOCIAL



Le 9 novembre 2019 de 7h à 22h à l'hôtel Ateneo de Mairena del Aljarafe

V e réunion folklorique à l'Athénée de Mairena

Le samedi 9 novembre, à partir de 19 h, nous rencontrerons des fans de musique populaire dans toutes ses manifestations. Bob Dylan dit: "le folk est ce que chaque génération chante" et, comme il l'a annoncé, "les temps changent". Ils n'arrêtent pas de changer, alors nous ne posons pas de limites ni d'obstacles et encore moins de dire quoi ou comment chacun devrait chanter. Parler de genre musical n'a pas de sens aujourd'hui; Il n'y a que deux genres de musique: bonne et mauvaise.
Ce n’est qu’à titre d’orientation que nous avons choisi comme thème inspirant ce qu’on a commencé à appeler dans les années 60 «la chanson de protestation» qui remonte beaucoup plus loin dans le temps et qui reste et restera sûrement. Dans ce "genre" se trouvent la revendication, la dénonciation de l'injustice, la satire, les hymnes de combat et toute expression qui nous dit en quelque sorte nos préoccupations et nos sentiments en tant que société, en tant que groupe. Mais nous entendrons aussi des ballades d'amour, des romans, des danses et autres curiosités; ce que chacun veut nous offrir; open bar (nous nous référons à la musique, que personne n'est appelé à tricher).
Pour l'affiche, nous avons choisi une photo de Joan Báez, une référence incontestable pour son engagement dans la lutte pour les droits civils des minorités noires aux États-Unis avec Martin Luther King, lorsque la vie était en jeu, la dénonciation de la guerre du Vietnam. ou le coup militaire de Pinochet. Et aussi comme hommage quand il se retire des scénarios qu’il a surmontés il ya soixante ans.
Cette fois-ci, des amis d’autres occasions que nous rencontrons viendront et d’autres qui nous accompagneront pour la première fois, afin que la famille musicale continue de s’agrandir. Et comme toujours, c’est un rassemblement d’amis, unis par la passion de la musique, dans le seul but de passer un après-midi de fête de la vie et d’amitié avec une musique partagée, pendant que le corps dure. On vous attend.

Plus d'informations